Basket: Monaco a coupé la tête de Villeurbanne

Monaco a logiquement battu à domicile l'ogre Villeurbanne (79-59) et s'est emparé de la première place de la Jeep Elite, dimanche lors de la 17e journée de la saison régulière.

ANTHONY WALLACE - AFP/Archives

Monaco a logiquement battu à domicile l'ogre Villeurbanne (79-59) et s'est emparé de la première place de la Jeep Elite, dimanche lors de la 17e journée de la saison régulière.

Grâce à cette victoire, basée sur une défense de haut vol conjuguée à une maladresse de l'Asvel chronique aux lancers francs, comme derrière la ligne, la Roca Team a remporté le défi physique.

"Monaco, on connaît, c'est très intense, construit pour jouer le titre", a analysé dès la fin de la rencontre TJ Parker, suppléant de l'entraîneur Zvevdan Mitrovic, grippé. "Avec ces stats aux lancers francs et à trois points, c'est compliqué de gagner", souffle-t-il.

"On est heureux de ce qu'on fait actuellement, a savouré le coach monégasque Sasa Obradovic. Mais tout peut très vite changer. Désormais, il faut bien débuter l'EuroCup mercredi (contre Galatasaray à domicile, ndlr). Car on a des ambitions aussi dans cette compétition."

La Roca Team est désormais invaincue en championnat, play-offs inclus, dans sa salle depuis 25 matches et le 17 novembre 2018. Elle regarde l'Asvel, 11e d'Euroligue, dans les yeux.

- "Fatigue, fausse excuse" -

Après un premier quart-temps maîtrisé sur le plan défensif, durant lequel l'ASVEL n'a pu inscrire que 12 points, la Roca Team a poursuivi son travail de sape physique jusqu'à la pause.

Avec un bon Dee Bost, et Norris Cole majeur, auteurs respectivement de 10 et 15 points à la mi-temps, Monaco a su progressivement construire son avance. Pour parvenir à un logique +15 (41-26) à la mi-temps.

En face, l'Asvel a longtemps semblé émoussée. Défaits en Euroligue à domicile contre le Real Madrid (77-97) vendredi, Theo Maledon et ses coéquipiers ont été particulièrement maladroits à longue distance (1/10).

"La fatigue de l'Euroligue est une fausse excuse, explique ce dernier. On a été dominés en première mi-temps."

Si Charles Kahudi et Tonye Jekiri sont, par moment, parvenus à maîtriser la puissance monégasque, le pivot Eric Buckner a planté deux dunks (28-16 et 30-16), qui ont même fait se lever le Prince Albert.

Car la salle Gaston-Médecin était +The place to be+ en Principauté dimanche avec la présence également du pilote de F1 de Ferrari, Charles Leclerc, parmi les 3.000 spectateurs.

-"Une bonne leçon"-

Après la pause, rien n'a été facile pour la Roca Team et dès le début du dernier quart, la machine Asvel a inscrit un 6-1 qui a ébranlé le collectif azuréen (61-54).

C'est là qu'est intervenu le coach monégasque. "Je n'ai pas beaucoup aimé notre 2e mi-temps, la façon dont le ballon circulait", tance le Serbe.

Il l'a fait comprendre: Monaco a resserré la vis et Villeurbanne s'est écroulé après un trois points de Clemmons, "qui nous a tués", confirme Maledon. Pour finir à 20 points (79-59)!

Déjà la réception de l'Etoile Rouge Belgrade se profile en Euroligue. "Un rythme effréné", souffle le jeune meneur...

AFP / Monaco (AFP) / © 2020 AFP