Coupe de France : Nantes "n'a rien à perdre" contre le PSG

William Ayache et Dominique Casagrande estiment que les Parisiens sont les grands favoris du huitième de finale de Coupe de France contre le FC Nantes, ce mercredi au Parc des Princes. Les deux anciens joueurs appellent les Nantais à "se lâcher".

Thumbnail

Nantes se déplace au Parc des Princes pour affronter le Paris-Saint-Germain en huitièmes de finale de la Coupe de France. Une rencontre à priori déséquilibrée mais la Coupe de France n'est jamais avare en surprises."C’est un peu l’esprit coupe, ce qu’on aime dans cette compétition, de voir les petits rivaliser avec les gros. J’ai vu Paris jouer à Lyon ce week-end, c’est costaud. A Nantes de créer l’exploit", explique Dominique Casagrande, invité de l'émission Rugby & Cie sur Sud Radio.Un point de vue partagé par William Ayache : "Logiquement, le PSG doit gagner. Le début du match sera important pour les Nantais. Il n’y a rien à perdre, il faut se lâcher et retrouver du plaisir, ce qu’il n’y a plus depuis plusieurs semaines."Les deux joueurs, passés par Nantes et par Paris, s'accordent pour dire que même si Laurent Blanc fait tourner son équipe, les Parisiens resteront très difficiles à battre. "Beaucoup d’entraîneurs aimeraient avoir l’équipe de remplaçants du PSG", estime notamment Dominique Casagrande.Après un début de saison enthousiasmant, qui les a vu se positionner dans le top 5 de la Ligue 1, les Nantais semblent marquer le pas. Un coup de moins bien que Dominique Casagrande explique par un effectif limité : "La richesse en nombre de joueurs de qualité ne permet pas à certains de souffler. La saison est longue et il est normal d’avoir des creux."Si Dominique Casagrande met l'accent sur les carences quantitatives, William Ayache parle d'un manque qualitatif, notamment dans le secteur offensif. "Je pense que Michel [Der Zakarian, NdlR] a tiré le maximum du groupe et aujourd’hui il stagne un peu, estime-t-il. On défend bien, il y a un bel état d’esprit et le bât blesse offensivement. On manque de créativité, c’est tout le travail des recruteurs pour la suite."